LACROIX Electronics

Offre

Dans ses usines existantes comme dans le site de production de nouvelle génération à venir, LACROIX Electronics attache une importance particulière à son impact environnemental et social et réaffirme son engagement pour un développement durable et l’épanouissement de ses équipes.

Seul on va plus vite…

Acteur d’une industrie propre, LACROIX Electronics figure parmi les bons élèves sur le plan environnemental. L’entreprise, certifiée ISO 14 001, améliore l’existant et envisage d’aller un cran plus loin dans sa nouvelle usine en Maine-et-Loire, le projet SYMBIOSE.

Le développement durable, intégré dès le cahier des charges, se traduit au sein des chaînes de production et au-delà : orientation du bâtiment afin de diminuer la consommation d’énergie et favoriser la lumière naturelle, récupération de la chaleur des fours, climatisation des bureaux et ateliers repensée, récupération et réutilisation des eaux pluviales, ombrelles photovoltaïques sur le parking, installation d’un toit végétalisé…

LACROIXElectronics_SebastienBoure

C’est notre conscience environnementale qui nous pousse à agir en ce sens, pas la législation ou une démarche commerciale. Le projet SYMBIOSE est un bon exemple de nos efforts pour réduire au maximum notre impact sur l’environnement, avec intelligence et pragmatisme.

Sébastien Boure
Corporate Environment & Quality Manager chez LACROIX Electronics

… ensemble on va plus loin

La gestion des déchets, dont le volume représente environ 1000 tonnes en 2018, est un enjeu majeur pour LACROIX Electronics : 82,7% sont aujourd’hui « valorisés », que ce soit par retour dans le circuit de production, retraitement ou valorisation énergétique.

« Pour améliorer encore ce chiffre, la prochaine étape consiste à nous inscrire dans des réseaux. Nos déchets d’activité peuvent être des intrants pour d’autres entreprises de la filière ou d’autres industries ancrées sur notre territoire. De même que la vapeur d’eau par exemple, dont l’utilisation en circuit pourrait bénéficier à tous »  indique Sébastien Boure.

Le tissu économique local dense autour du siège français comme des autres sites, dont Kwidzyn en Pologne, Willich en Allemagne ou Zriba en Tunisie, devrait favoriser les initiatives de ce type.


Attirer les meilleurs talents

Volontaire, LACROIX Electronics traduit ses ambitions dans son budget, consacrant près de 10 millions d’euros aux enjeux de responsabilité sociétale et environnementale (RSE) depuis 2018.

Un argument parmi d’autres utile au recrutement : face à un marché de l’emploi tendu, le sous-traitant électronique déborde d’idées pour attirer puis conserver les meilleurs profils. La société a ainsi mis en place plusieurs programmes à destination des salariés et accompagne la qualité de vie au travail : horaires aménagés, offres de sorties et de loisirs, réductions auprès des commerçants des environs… car là encore l’accent est mis sur le local.

« Nous devons être présents sur notre territoire et faire preuve de pédagogie, que ce soit lors de journées portes ouvertes ou en valorisant les métiers de l’électronique dans les écoles de la région » conclut Sébastien Boure.