Le plan de développement « Smart Industry » des usines de LACROIX Electronics est au service d’objectifs pragmatiques : la performance industrielle et énergétique.

Basé sur l’accumulation des données en temps réel et sur l’automatisation des tâches répétitives sans valeur ajoutée, l’axe performance de la Smart Industry s’illustre par des projets concrets.

Le Real Time Monitoring, source d’apprentissage pour l’intelligence artificielle

Aussi appelé suivi en temps réel des données, le Real Time Monitoring participe à l’amélioration de la performance industrielle de nos usines grâce à l’identification d’une dérive des performances de la production.

En connectant l’ensemble de nos machines de production à un système d’information global qui recense en temps réel l’ensemble des données de production, LACROIX Electronics génère de la data en masse. A ce jour, la connexion des différentes machines de production est un réel défi au vue des nombreux langages informatiques existants. L’entreprise expérimente la plateforme IoT Thingworx® pour répondre à ce besoin. La récupération des données laisse ensuite place à la génération en automatique d’alertes et de rapports de production.

Mais alors, comment exploiter intelligemment ce grand volume d’information ?

Être en capacité de capter toutes ces données de production est une étape indispensable avant la phase ultime : permettre aux machines de se corriger via l’intelligence artificielle. En analysant les solutions de « Machine Learning » et de « Deep Learning » existante sur le marché, LACROIX Electronics ouvre la porte d’un monde plein de potentiel.

LACROIXElectronics_smartindustry_digitalisation

Automatiser pour atteindre l’excellence

Les opérations de pose de composants sont depuis des années très automatisées grâce aux lignes de production de « Composants Montés en Surface ». Les étapes de production suivantes sont à l’inverse globalement manuelles.

Afin d’améliorer la performance industrielle de nos usines, notre équipe « Smart Industry » étudie l’automatisation à grande échelle des étapes de production dites « Back-end ». C’est l’ensemble des étapes de production à réaliser sur les cartes électroniques qui sortent des lignes de production CMS. A ce jour, la production « Back-end » est majoritairement réalisée par des opératrices y compris certaines tâches répétitives qui ont peu de valeur ajoutée.

L’automatisation d’actions répétitives telles que, le chargement ou le déchargement des cartes dans les racks, le vissage ou encore le collage, sont à l’étude dans nos usines via :

  • La mise en place de robots en environnements fermés afin d’optimiser la vitesse et la productivité du poste.
  • L’expérimentation des cobots autrement nommés robots collaboratifs, une solution automatisée, flexible et adaptable à plusieurs actions de manipulation dans la même journée.