LACROIX Electronics

Il y a quelques mois, LACROIX engageait un partenariat avec un tout nouveau client issu du secteur des crypto-monnaies, la licorne française Ledger. Leader mondial de la sécurisation et de la gestion des actifs numériques, cette entreprise a choisi de fabriquer son tout nouveau produit en France. Et c’est dans la nouvelle usine électronique de LACROIX, Symbiose, que les premières cartes du Nano S Plus (portefeuille de crypto-monnaie) voient le jour au printemps 2022.

Retour sur ce démarrage à succès pour ces 2 acteurs qui misent sur la réindustrialisation française !

Une production à haute cadence au cœur de l’usine Symbiose

Pour répondre aux promesses de l’industrie électronique du futur, de nombreux investissements ont été réalisés par LACROIX afin de faire de l’usine Symbiose la référence en termes de Smart Industry. Parmi eux figure notamment une nouvelle ligne CMS automatisée, capable de poser 1,5 millions de composants par jour (soit plus de 100 000 composants par heure !).

Cette ligne à haute cadence vient compléter les 4 lignes déjà présentes dans l’atelier. Elle permettra de doubler la capacité industrielle du site et d’ainsi accompagner la croissance attendue par le groupe d’ici à 2027.

Ce qui a séduit LEDGER avec cet équipement automatisé ?

  • La capacité de LACROIX à investir dans ses moyens de production et d’installer une ligne 100% adaptée à la fabrication de ses produits.
  • Le potentiel des volumes de production qui pourront évoluer avec le temps : aujourd’hui, plus de 200 000 Nanos S Plus ont été produits et plus d’1 million sont attendus d’ici fin 2022.
  • Une supply chain securisée grâce des capacités d’industrialisation avancée.

 

Un processus de fabrication certifié qui allie qualité, traçabilité et sécurité

lacroixelectronics_claudebourget

Pour l’ensemble de nos clients de notre usine française, qu’ils soient sur le marché de l’aéronautique, de la défense ou de l’industrie, nous mettons en place un processus de fabrication qui allie qualité, traçabilité et sécurité. Ces critères essentiels à LEDGER nous ont permis de les accompagner dans la production du Nanos S Plus.

Claude Bourget
Directeur de l’usine de Symbiose située à Beaupréau-en-Mauges

Un processus de fabrication, étape par étape 

  1. Marquage du numéro de série pour assurer la traçabilité
  2. Sérigraphie en pâte à souder
  3. Placement des composants à grande vitesse
  4. Soudure de composants dans le four de refusion
  5. Contrôle optique automatisé
  6. Flashage logiciel et test électrique

Découvrez dans cette vidéo les coulisses de la fabrication du Nanos S Plus.

Le pari réussi de la réindustrialisation française

Pour LEDGER, le choix du « made in France » est stratégique. Il rassemble de nombreux facteurs clés que sont la proximité géographique, le faible impact carbone et l’agilité.

LEDGER_Mondher-Ben-Hamida

Notre association avec LACROIX contribue à renforcer la souveraineté technologique française. Quand deux acteurs issus de la French Tech et de la French Fab décident de faire ensemble le pari de la réindustrialisation, c’est toute une industrie qui regarde vers l’avenir.

 

Mondher Ben-Hamida
Vice President Manufacturing & Supply Chain, Ledger

Nous sommes très fiers d’accompagner LEDGER dans son développement. Le démarrage réussi de la production du Nanos S Plus laisse entrevoir de nouvelles perspectives, notamment en termes de process de production encore plus automatisés et intégrés. Avec LEDGER comme avec tous nos clients, nous nous projetons ensemble sur le long terme, à travers la construction d’un partenariat durable, et c’est ce qui fait l’ADN, la force et la solidité de LACROIX.

Erwan Joret
Business Development Engineer chez LACROIX

Commentaires

Partager sur votre fil d'actualité

Powered by WP LinkPress